Le Rapport "Balardgone" qui plombe Longuet et son cabinet.

Actualité hebdo, politique, économie, informations...
Répondre
Avatar du membre
Crapulax
Administrateur
Administrateur
Messages : 141307
Enregistré le : 15 septembre 2008 22:22
Localisation : A "Bonheur City".
Genre :

Le Rapport "Balardgone" qui plombe Longuet et son cabinet.

Message par Crapulax » 16 mai 2013 06:55

Ce rapport confidentiel défense dévoile les efforts de Gérard Longuet,alors ministre de la Défense,pour bloquer l'enquete sur l'attribution du marché de son ami Bouygues.Un contrat de 3,6 Milliards troublé par une bande de margoulins dignes de San Antonio.....

Pressions sur les hauts fonctionnaires,enquete bidon,cachoteries à la justice....Gérard Longuet,l'ancien ministre de la Défense de Sarkozy et son entourage auront tout essayé pour étouffer l'affaire du Balardgone.C'est ce que révèle un rapport estampillé "confidentiel-défense",dont dispose depuis début Avril les juges d'instruction Guillaume Daieff et Serge Tournaire.Ces magistrats enquetent sur les conditions d'attribution à Bouygues du fabuleux contrat de 3,6 Milliards pour la construction et l'entretien du nouveau siège des Armées dans le quartier parisien du Balard.
Déclassifié sur ordre du nouveau ministre,Jean-Yves Le Drian,ce brulot de 26 pages(plus deux annexes) montre le zèle avec lequel l'équipe Sarkozy a empeché toute remise en question de la décision favorable à l'ami Bouygues.

Daté du 31 Janvier 2013 et signé par le controleur général des Armées,Jean Giannesini,ce rapport avait été commandé 1 mois plus tot par Le Drian.Le ministre,furax,venait de découvrir que Longuet et son cabinet lui avaient caché toute une série de documents et de témoignages sur des fuites survenues lors de l'appel d'offres de Balard.Dés le mois de Décembre 2011,le Canard révélait que des indiscrétions avaient sans doute compromis la régularité du marché.
Première découverte qui a sidéré le controleur général:Longuet et son cabinet ont appris,en Janvier et Février 2012 que des données secrètes ainsi que les propositions techniques et financières des candidats au "Balardgone" s'étaient baladées à l'extérieur.Qu'ont ils fait alors?Rien.....
Meme réaction vigoureuse quand Longuet a été informé que des comptes bancaires domiciliés au Portugal et appartenant à des personnes pouvant etre impliquées dans l'affaire des fuites auraient été alimantés par des sommes importantes en espèces.
"Paradoxalement" s'alarme le rapporteur général,les informations adréssées au Directeur de cabinet civil et militaire du ministre de la Défense(alors en fonction) ne semble avoir eu aucune suite immédiate en adéquation avec la gravité et la sensibilité potentielle de l'affaire,eu égard aux incertitudes pouvant peser sur la régularité de la procédure de passation de contrat et aux enjeux opérationnels et de sécurité Nationale.

Pour la forme le cabinet de Longuet avait tout de meme demandé à la DPSD(l'ex sécurité militaire) de s'intéresser à cette histoire.Mais selon le controleur Général,les limiers en kaki ont été priés d'enqueter à minima pour une durée de 6 jours seulement.Ses agents ne lui ont d'ailleurs pas caché qu'une chape de plomb avait pesé sur cette affaire".Ils avaient le sentiment de s'etre heurter à une volonté "de limiter les investigations",au meme point d'avoir été "orientés vers une fausse piste"pour leur faire perdre du temps.
En revanche souligne le rapporteur,une piste plus alléchante a été négligée,celle d'un cadre du bureau "Contrats et marchés publics" de la Défense.Après avoir participer en 2009 à la mise au point du chantier Ballard,ce brave garçon a quitté le navire amiral,un an plus tard,au beau milieu de la procédure d'appel d'offres,pour se faire embaucher par le service juridique de Bouygues Batiment Ile de France,la filiale du bétonneur qui a remporté le marché.
Le controleur général a aussi recueilli de stupéfiantes confidences de Bruno Vieillefosse.L'ex patron de la DRESD(le service chargé du chantier Ballard) avait envisager de tout raconter à la justice.Mais,écrit le rapporteur,il en "aurait été empéché",Laurent Teisseire,le Dirceteur du cabinet de Longuet,lui ayant donné l'ordre " de ne rien dire aux magistrats" et au procureur.
Interrogé à son tour,Teisseire s'est empressé de démentir toutes ces accusations.
Et de se défausser:La DPSD et les fonctionnaires,a t'il affirmé,étaient libres d'enqueter et de dénoncer sans avoir "besoin d'ordre" du cabinet.
Source:Le Canard Enchainé.
Aux mains de l'Etat,la force s'appelle Droit....Aux mains de l'individu,elle se nomme le crime....
Si tu m'as pris pour un clown tu t'es trompé de Carnaval...
..J'apprécie tellement les Chips que parfois je leurs fais des bisous...

Avatar du membre
Samir
Posteur TOP VIP
Posteur TOP VIP
Messages : 2777
Enregistré le : 25 mars 2013 16:21
Localisation : Perdu

Re: Le Rapport "Balardgone" qui plombe Longuet et son cabinet.

Message par Samir » 16 mai 2013 07:16

Et c'est reparti pour un tour !
"Nos théories sont des représentations symboliques qui jamais ne s'identifient au monde. Entre les deux, aussi raffinée que soit notre connaissance, la distance n'est jamais nulle".
Michel Paty

Avatar du membre
Crapulax
Administrateur
Administrateur
Messages : 141307
Enregistré le : 15 septembre 2008 22:22
Localisation : A "Bonheur City".
Genre :

Re: Le Rapport "Balardgone" qui plombe Longuet et son cabinet.

Message par Crapulax » 16 mai 2013 08:18

La loi du pognon a bien été la marque de fabrique du règne de Nicolas Sarkozy et de sa Cour. :XD: Ca a "croqué" à tous les étages et ça fait la morale. :content79
Aux mains de l'Etat,la force s'appelle Droit....Aux mains de l'individu,elle se nomme le crime....
Si tu m'as pris pour un clown tu t'es trompé de Carnaval...
..J'apprécie tellement les Chips que parfois je leurs fais des bisous...

Répondre

Retourner vers « DISCUSSIONS POLITIQUE - ACTUALITÉ - DÉBATS »