Fabien Roussel, le travail, la gauche, les allocs

Actualité hebdo, politique, économie, informations...
Répondre
vivarais
Rang Tisiphonesque
Rang Tisiphonesque
Messages : 31403
Enregistré le : 04 avril 2018 16:39

Re: Fabien Roussel, le travail, la gauche, les allocs

Message par vivarais » 23 septembre 2022 16:52

Dernier message de la page précédente :

Hdelapampa a écrit :
23 septembre 2022 15:11
papibilou a écrit :
23 septembre 2022 08:56

Ne soyez pas radical sur les termes :
Le plein emploi est une situation dans laquelle le chômage d'un territoire est réduit au chômage frictionnel incompressible, soit à un taux inférieur à 5 % au sens de l'OIT.
Et je peux vous dire que la chute des valeurs boursières est loin d'être compensées par des dividendes , sauf dans le secteur énergie.
:mdr3:
Tout s'explique!
Le plein emploi n'est pas si plein que ça!!!
Allez encore quelques créations de petits boulots, de jobs d'été, d'étudiants et nous serons à 5% de...chômage frictionnel incompressible.
Bonjour Mr/Mme le chômeur frictionnel incompressible! :cool:
C'est bien ce que je dis: tout ça est très abstrait pour un zentil patrounet.
Le chômage, c'est des chiffres.
à force que toutes les valeurs sures quittent la france quittent la france pour l'étranger ; il va finir par avoir du boulot pour les autres
Le ministre du travail a bien dit qu'un million de salariés avait démissionné mais n'a pas dit pour aller où
J'en connais au moins un qui a demission de son emploi de boulanger sous payé pour aller faire boulanger en Australie t son frère fait les démarches pour faire de meme

danielle49
Posteur Giganovesque
Posteur Giganovesque
Messages : 3878
Enregistré le : 21 mars 2020 13:32
Genre :

Re: Fabien Roussel, le travail, la gauche, les allocs

Message par danielle49 » 23 septembre 2022 18:46

ça pour sur, avec le réchauffement climatique, les petits boulots poussent plus vite que les gros bouleaux.

Avatar du membre
Jiimmy
Posteur Titanesque
Posteur Titanesque
Messages : 5221
Enregistré le : 23 septembre 2015 06:51

Re: Fabien Roussel, le travail, la gauche, les allocs

Message par Jiimmy » 24 septembre 2022 00:17

le chimple a écrit :
23 septembre 2022 08:21

Mon petit neveu , après une formation dans l'agriculture s'est résigné ,à faire éboueur , tout en entamant un recyclage !
Il est aujourd'hui responsable logistique dans une petite boite de fret aérien !
S'il avait suivi vos conseils , il serait toujours devant sa télé à passer du fauteuil au canapé en sirotant des bières !
Ce sont quoi mes conseils ?

Et en quoi la vie de votre neveu a t-elle un rapport avec le sujet du débat ?

Quant à parler de déficit et de gravité de la situation qui nécessiterait une expansion du bâton dirigé vers les + précaires. J'ai envie de dire que si la situation est grave, c'est du fait de nos élites et pas des classes les + précaires. Il s'agit là de choix politiques : Ne pas taxer les superprofits, supprimer l'Isf, ne pas chercher à combattre efficacement la fraude fiscale, dilapider les ressources publiques dans tout un tas de projets absurdes, faire d'énormes chèques à des entreprises (sans contrepartie) qui utilisent une partie de cet argent pour rémunérer leurs actionnaires etc....

L'argent il existe, sauf que l'état décide d'aller le chercher plutôt chez ceux qui sont le - en capacité de le donner. Donc arrêtons de faire croire que c'est aux chômeurs que l'on doit notre situation et pas aux + riches qui sont ceux qui contribuent (et de très loin) le - en proportion de ce qu'ils engragent (mais comme le serpent ne se mord pas la queue, le gouvernement ne se tournera pas vers ses semblables pour requérir les efforts qu'il attend des + précaires).
Vergissmeinnicht

Avatar du membre
Jiimmy
Posteur Titanesque
Posteur Titanesque
Messages : 5221
Enregistré le : 23 septembre 2015 06:51

Re: Fabien Roussel, le travail, la gauche, les allocs

Message par Jiimmy » 24 septembre 2022 00:25

vivarais a écrit :
23 septembre 2022 08:22

En france tout ce qui est du ressort administratif est calculé en calendaire c'est à dire 7 j /7
Elisabeth Borne lorsqu'elle était ministre du travail en avait fait la demonstration et demandé une réforme qui ' toujours pas été faite


Ceux qui se retrouvent au chômage après de années de travail voient meme pris en compte dans l'indemnité le treizième voir quatorzième mois de salaire
Je ne sais pas si vous êtes au courant mais il y a eu une réforme de l'assurance chômage qui a drastiquement diminué les droits des chômeurs en revoyant le mode de calcul des allocations. Désormais l'ensemble des sommes perçues n'est pas divisée par le nombre de jours travaillés mais par le nombre de jours s'étant écoulé entre le 1er contrat de travail et le dernier jour du dernier contrat de travail sur les 24 derniers mois.

Par-ailleurs, je ne vois pas le rapport entre le calcul dont vous parlez et le fait que, soi-disant, les gens pouvaient gagner autant au travail qu'au chômage (et surtout, quand vous aurez démontré cela, vous nous dirait combien de gens cela touchait).

Quant au fait de voir pris en compte le treizième et quatorzième mois de salaire, je ne comprends pas le problème ? Ces "mois" là étaient exonérés de toutes cotisations ?
Vergissmeinnicht

papibilou
Posteur Giganovesque
Posteur Giganovesque
Messages : 4951
Enregistré le : 25 août 2020 20:42
Genre :

Re: Fabien Roussel, le travail, la gauche, les allocs

Message par papibilou » 24 septembre 2022 08:35

Hdelapampa a écrit :
23 septembre 2022 15:11
papibilou a écrit :
23 septembre 2022 08:56

Ne soyez pas radical sur les termes :
Le plein emploi est une situation dans laquelle le chômage d'un territoire est réduit au chômage frictionnel incompressible, soit à un taux inférieur à 5 % au sens de l'OIT.
Et je peux vous dire que la chute des valeurs boursières est loin d'être compensées par des dividendes , sauf dans le secteur énergie.
:mdr3:
Tout s'explique!
Le plein emploi n'est pas si plein que ça!!!
Allez encore quelques créations de petits boulots, de jobs d'été, d'étudiants et nous serons à 5% de...chômage frictionnel incompressible.
Bonjour Mr/Mme le chômeur frictionnel incompressible! :cool:
C'est bien ce que je dis: tout ça est très abstrait pour un zentil patrounet.
Le chômage, c'est des chiffres.
Ainsi pour vous, le plein emploi c'est quand 100% des actifs est au boulot. S'il y en a un qui a décidé de démissionner pour changer de travail, fini le plein emploi ! Le chômage ce n'est pas que des chiffres, c'est aussi une situation sociale dégradée, des problèmes psychologiques etc.. Mais c'est aussi des chiffres. Pensez vous qu'il vaut mieux être à 12,7 comme l'Espagne, 7,4 comme en France ou 2,2 comme en république tchèque ?
Eh oui, tous ceux qui lisent un peu savent qu'il y a un taux de chômage incompréssible. Et vous trouverez quelques explications dans ce lien ou, qui sait, vous apprendrez certaines choses ( y compris le chômage frictionnel) :
https://compta-cours.com/economie/choma ... typologie/
Bonne lecture.

Avatar du membre
Victor
Rang Tisiphonesque
Rang Tisiphonesque
Messages : 32744
Enregistré le : 29 août 2014 19:21
Genre :

Re: Fabien Roussel, le travail, la gauche, les allocs

Message par Victor » 24 septembre 2022 12:56

Derrière cette polémique, c'est l'état-providence qui est questionné.
Jusqu'où doit aller l'état-providence ?
Venir en aider aux personnes handicapés, accidentés, tout le monde y sera favorable mais est-ce normal de donner des alloc à des personnes en bonne forme et tout à fait apte physiquement à prendre un travail ?
Le nationalisme, c'est la guerre.
F. Mitterrand.

Avatar du membre
Hdelapampa
Posteur Titanesque
Posteur Titanesque
Messages : 7129
Enregistré le : 01 mars 2016 18:47
Localisation : Normandie
Genre :

Re: Fabien Roussel, le travail, la gauche, les allocs

Message par Hdelapampa » 24 septembre 2022 15:12

papibilou a écrit :
24 septembre 2022 08:35

Ainsi pour vous, le plein emploi c'est quand 100% des actifs est au boulot.
Voui, c'est "évident".
papibilou a écrit :
24 septembre 2022 08:35
S'il y en a un qui a décidé de démissionner pour changer de travail, fini le plein emploi !
Non: un emploi devient "non pourvu".
C'est "évident": il n'y a pas un chômeur de plus.
papibilou a écrit :
24 septembre 2022 08:35
Le chômage ce n'est pas que des chiffres, c'est aussi une situation sociale dégradée, des problèmes psychologiques etc..
Je ne vous le...fais pas dire, mais vous ne vous y attardez pas, car vous avez des lunettes de petit patron.
Pour moi, le chômage ce sont des PERSONNES avec des droits qui dérangent les vrais oisifs.
papibilou a écrit :
24 septembre 2022 08:35
Mais c'est aussi des chiffres.
Voui, c'est "évident".
papibilou a écrit :
24 septembre 2022 08:35
Pensez vous qu'il vaut mieux être à 12,7 comme l'Espagne, 7,4 comme en France ou 2,2 comme en république tchèque ?
Voui, c'est moins grave que si c'était pire...du SEUL point de vue des chiffres.
Mais ce n'est pas à moi qu'il faut poser la question.
C'est à ceux qui travaillent pour des clopinettes,dans la précarité, avec des conditions de travail et de transport insupportables horaires imposés et du travail gratuit comme les salariés de l'Hôtellerie-restauration.
A moi, vous pouvez demander si avoir 20 euros, c'est mieux qu'en avoir dix.
Ca ne nous mènera pas bien loin.
papibilou a écrit :
24 septembre 2022 08:35
Eh oui, tous ceux qui lisent un peu savent qu'il y a un taux de chômage incompréssible. Et vous trouverez quelques explications dans ce lien ou, qui sait, vous apprendrez certaines choses ( y compris le chômage frictionnel) :
https://compta-cours.com/economie/choma ... typologie/
Bonne lecture.
Moi je parle de chômage structurel. Le capitalisme a BESOIN du chômage.
La différence est mince.
“Une situation prérévolutionnaire éclate lorsque ceux d'en haut ne peuvent plus, ceux d'en bas ne veulent plus, et ceux du milieu basculent avec ceux d'en bas. ” W.I.Oulianov Lénine

papibilou
Posteur Giganovesque
Posteur Giganovesque
Messages : 4951
Enregistré le : 25 août 2020 20:42
Genre :

Re: Fabien Roussel, le travail, la gauche, les allocs

Message par papibilou » 24 septembre 2022 18:08

Hdelapampa a écrit :
24 septembre 2022 15:12
papibilou a écrit :
24 septembre 2022 08:35

Ainsi pour vous, le plein emploi c'est quand 100% des actifs est au boulot.
Voui, c'est "évident".
papibilou a écrit :
24 septembre 2022 08:35
S'il y en a un qui a décidé de démissionner pour changer de travail, fini le plein emploi !
Non: un emploi devient "non pourvu".
C'est "évident": il n'y a pas un chômeur de plus.
papibilou a écrit :
24 septembre 2022 08:35
Le chômage ce n'est pas que des chiffres, c'est aussi une situation sociale dégradée, des problèmes psychologiques etc..
Je ne vous le...fais pas dire, mais vous ne vous y attardez pas, car vous avez des lunettes de petit patron.
Pour moi, le chômage ce sont des PERSONNES avec des droits qui dérangent les vrais oisifs.
papibilou a écrit :
24 septembre 2022 08:35
Mais c'est aussi des chiffres.
Voui, c'est "évident".
papibilou a écrit :
24 septembre 2022 08:35
Pensez vous qu'il vaut mieux être à 12,7 comme l'Espagne, 7,4 comme en France ou 2,2 comme en république tchèque ?
Voui, c'est moins grave que si c'était pire...du SEUL point de vue des chiffres.
Mais ce n'est pas à moi qu'il faut poser la question.
C'est à ceux qui travaillent pour des clopinettes,dans la précarité, avec des conditions de travail et de transport insupportables horaires imposés et du travail gratuit comme les salariés de l'Hôtellerie-restauration.
A moi, vous pouvez demander si avoir 20 euros, c'est mieux qu'en avoir dix.
Ca ne nous mènera pas bien loin.
papibilou a écrit :
24 septembre 2022 08:35
Eh oui, tous ceux qui lisent un peu savent qu'il y a un taux de chômage incompréssible. Et vous trouverez quelques explications dans ce lien ou, qui sait, vous apprendrez certaines choses ( y compris le chômage frictionnel) :
https://compta-cours.com/economie/choma ... typologie/
Bonne lecture.
Moi je parle de chômage structurel. Le capitalisme a BESOIN du chômage.
La différence est mince.
Vois voyez: vous ne lisez pas les liens que l'on vous propose et ensuite vous ne comprenez pas, par exemple, ce que l'on nomme le plein emploi. Pourtant c'est une définition de l'OIT. Tant pis.
Et comparer les taux de chômage des pays avec votre exemple de 10 euros et 20 euros, c'est sûr que vous devenez constructif.
Enfin, vous affirmez que le capitalisme a besoin du chômage. Mais les salariés ont besoin du plein emploi. Ah pardon, tant qu'il y a un chômeur ce n'est pas le plein emploi !
Maintenant vous parlez de chômage structurel! Ouf. C'est un peu plus intéressant. Pour les cadres le taux de chômage ( 3,3%) n'est plus structurel mais quasi frictionnel, voyez vous.
https://www.vie-publique.fr/fiches/2699 ... njoncturel.

Pour revenir à Roussel et à l'importance que devrait revêtir le travail pour la Nupes, Ruffin nous le rappelle :
https://www.ladepeche.fr/2022/09/22/fra ... 559679.php

Avatar du membre
Hdelapampa
Posteur Titanesque
Posteur Titanesque
Messages : 7129
Enregistré le : 01 mars 2016 18:47
Localisation : Normandie
Genre :

Re: Fabien Roussel, le travail, la gauche, les allocs

Message par Hdelapampa » 24 septembre 2022 19:56

Et donc?
papibilou a écrit :
24 septembre 2022 18:08
Pour revenir à Roussel et à l'importance que devrait revêtir le travail pour la Nupes, Ruffin nous le rappelle :
https://www.ladepeche.fr/2022/09/22/fra ... 559679.php
Que dit Ruffin?
"Réduire le travail à un coût à baisser produit du chaos dans la durée"
Entièrement d'accord.
Mais...qui parle de réduire le coût du Travail?
La gauche?
Non, le Medef, Macron, LR.
Il a aussi exhorté la gauche de se réapproprier la valeur travail. "La gauche a cessé de parler de la fierté du travail, de la dignité par le travail et de l’engagement qu’ont les gens dans le travail. Ce que je vois, ce sont des gens qui font leur travail par vocation et qui en sont dégoûtés. Ce que les gens n’aiment pas, c’est la façon dont on leur fait faire leur travail. Le travail doit être respecté […] Réduire le travail à un coût à baisser produit du chaos dans la durée. C’est-à-dire des pénuries en série et une déstabilisation de la société.
Non.
Pas LA gauche.
Celle d'Hidalgo, Valls, Hollande, celle de Faure, celle de Benoît Hamon et de son revenu universel oui.
EbRevaloriser le travail apporte de la stabilité.
Avec de belles paroles comme celles-là, revaloriser le travail n'engage à rien.
Les flatteries ne revalorisent rien.
Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l'écoute.
Opposer le droit à la paresse au travail, c’est ne pas voir que depuis la naissance du mouvement ouvrier, les deux sont liés. Le mouvement ouvrier, c’est la fierté du travail, se réaliser dans le travail, être respecté dans son travail et en même temps libérer des temps hors travail. Il faut que la gauche se raccorde à ce vaste sentiment populaire qui est que le travail n’est pas seulement une malédiction, c’est un accomplissement de soi. La gauche devrait se battre pour permettre à un maximum de gens de se réaliser dans le travail."
Entièrement d'accord.
Personne sauf Roussel n'oppose.Les deux sont liés.
C'est ce que dit Rousseau mais pas Roussel.
“Une situation prérévolutionnaire éclate lorsque ceux d'en haut ne peuvent plus, ceux d'en bas ne veulent plus, et ceux du milieu basculent avec ceux d'en bas. ” W.I.Oulianov Lénine

Avatar du membre
Hdelapampa
Posteur Titanesque
Posteur Titanesque
Messages : 7129
Enregistré le : 01 mars 2016 18:47
Localisation : Normandie
Genre :

Re: Fabien Roussel, le travail, la gauche, les allocs

Message par Hdelapampa » 24 septembre 2022 20:10

Extraits du "Droit à la Paresse' de Paul Lafargue, gendre de Marx.
3
Avant-propos

M. Thiers, dans le sein de la Commission sur l'instruction primaire de 1849, disait: « Je veux rendre toute puissante l'influence du clergé, parce que je compte sur lui pour propager cette bonne philosophie qui apprend à l'homme qu'il est ici-bas pour souffrir et non cette autrephilosophie qui dit au contraire à l'homme : « Jouis ». M. Thiers formulait la morale de la classe bourgeoise dont il incarna l'égoïsme féroce et l'intelligence étroite.

(...)
Une étrange folie possède les classes ouvrières des nations où règne la civilisation capitaliste. Cette folie trame à sa suite des misères individuelles et sociales qui, depuis deux siècles, torturent la triste humanité. Cette folie est l'amour du travail, la passion moribonde du travail, poussée jusqu'à l'épuisement des forces vitales de l'individu et de sa progéniture. Au lieu de réagir contre cette aberration mentale, les prêtres, les économistes, les moralistes, ont sacro-sanctifié le travail. Hommes aveugles et bornés, ils ont voulu être plus sages que leur Dieu ; hommes faibles et méprisables, ils ont voulu réhabiliter ce que leur Dieu avait maudit.
Moi, qui ne professe d'être chrétien, économe et moral, j'en appelle de leur jugement à celui de leur Dieu ; des prédications de leur morale religieuse, économique, libre-penseuse, aux épouvantables conséquences du travail dans la société capitaliste

(...)
« Plus mes peuples travailleront, moins il y aura de vices, écrivait d'Osterode, le 5 mai 1807,Napoléon. Je suis l'autorité [...] et je serais disposé à ordonner que le dimanche, passé l'heure des offices, les boutiques fussent ouvertes et les ouvriers rendus à leur travail. »
(...)
Douze heures de travail par jour, voilà l'idéal des philanthropes et des moralistes du XVIII e siècle. Que nous avons dépassé ce nec plus ultra ! Les ateliers modernes sont devenus des maisons idéales de correction où l'on incarcère les masses ouvrières, où l'on condamne aux travaux forcés pendant 12 et 14 heures, non seulement les hommes, mais les femmes et les enfants ! Et dire que les fils des héros de la Terreur se sont laissés dégrader par la religion du travail au point d'accepter après 1848, comme une conquête révolutionnaire, la loi qui limitait à douze heures le travail dans les fabriques ; ils proclamaient, comme un principe révolutionnaire, le droit au travail. Honte au prolétariat français ! Des esclaves seuls eussent été capables d'une telle bassesse. Il faudrait vingt ans de civilisation capitaliste à un Grec des temps héroïques pour concevoir un tel avilissement.
“Une situation prérévolutionnaire éclate lorsque ceux d'en haut ne peuvent plus, ceux d'en bas ne veulent plus, et ceux du milieu basculent avec ceux d'en bas. ” W.I.Oulianov Lénine

Répondre

Retourner vers « DISCUSSIONS POLITIQUE - ACTUALITÉ - DÉBATS »