La Tsarine range les perches

Sports en général...sujet libre...
Verrouillé
profil supprimé
Posteur DIVIN
Posteur DIVIN
Messages : 12668
Enregistré le : 29 avril 2011 20:19
Genre :

La Tsarine range les perches

Message par profil supprimé » 13 août 2013 18:30

Image
Il est des athlètes qui marquent l'histoire de leur sport. Dans l'Athlétisme, par exemple il y a eu Jesse Owens, Carl Lewis, Sergey Bubka, Marie-José Pérec, Emil Zatopek, Hailee Gebresselasié, etc...

Yelena Isinbayeva est de cette race là. Celle que l'on surnomme la Tsarine, reine incontestée du Saut à la Perche féminin, tire sa révérence ce soir.
Pour finir en beauté, elle tentera, à Moscou, au Stade Loujniki, devant son public, de ravir un nouveau titre de Championne du Monde.

A son palmarès 2 titre olympique (2004 et 2008), 2 titres de championne du Monde (2005 et 2007) et pas moins de 30 record du monde (en extérieur et indoor confondus).
Avant son rêgne, le record (en extérieur) était, en 2003, à 4m81. Aujourd'hui, il est à 5m06 :amen:

Image


profil supprimé
Posteur DIVIN
Posteur DIVIN
Messages : 12668
Enregistré le : 29 avril 2011 20:19
Genre :

Re: La Tsarine range les perches

Message par profil supprimé » 13 août 2013 22:58

Elle l'a fait !
Isinbayeva, une Tsarine ne meurt jamais

En retrait depuis sa victoire aux Jeux Olympiques de Pékin, Yelena Isinbayeva a signé un retour au premier plan fracassant en passant 4,89 mètres pour s'adjuger le titre mondial dans un stade Loujniki aux anges. Détentrice du record du monde du saut à la perche (5,06 mètres), la Tsarine a même tenté d'effacer sa marque de référence, sans succès.
Elle peut désormais se retirer tranquillement pour "fonder une famille".


Une Tsarine ne meurt jamais, elle dort. Depuis 2008 et son deuxième titre olympique à Pékin, Yelena Isinbayeva ne s'était plus imposée dans un concours en plein air de grands Championnats. Onzième des Mondiaux de Berlin en 2009 puis 6e de ceux de Daegu en 2011, les heures de gloire de la perchiste de 31 ans semblait derrière elle. Malgré un record du monde battu à Zurich le 28 août 2009 (5,06 mètres), la reine de la discipline n'était plus la cannibale qu'elle fût au début de sa carrière. Sacrée dans toutes les catégories de jeunes, la native de Volgograd gagne tout entre 2003 et sa couronne olympique chinoise : trois championnats du monde en salle, deux Mondiaux en plein air, l'or européen en salle puis en extérieur et deux titres olympiques, rien n'échappe à celle qui gagne le surnom de "Tsarine", en référence au "Tsar" Sergueï Bubka intouchable quinze ans durant.


Isinbayeva a tout gagné

Son palmarès complet et fourni, la protégée de Yevgeniy Trofimov peine à se motiver, si ce n'est pour battre des records du monde qu'elle martyrise à 28 reprises. A 27 ans, elle décide de se retirer un temps afin de retrouver l'envie de gagner. De retour en 2011, la Russe est hors du coup aux Mondiaux de Daegu mais laisse présager un retour au premier plan lorsqu'elle s'impose aux Mondiaux en salle d'Istanbul en mars 2012. Sa troisième place au concours des JO de Londres éteint quelque peu ce fol espoir. Sauf pour la principale intéressé. "Je n'aime pas perdre, je suis très orgueilleuse et perdre me rend malheureuse", avoue la reine déchue. Sur le sautoir du stade Loujniki ce mardi, Yelena Isinbayeva se présente avec la troisième meilleure performance de la saison grâce à un bond à 4,78 mètres. Trop loin semble-t-il de la Cubaine Yarisley Silva, détentrice du saut le plus haut de la saison à 4,90 mètres.


Revenue de loin

Un premier échec sur son essai inaugural à 4,65 mètres refroidit quelque peu un stade Loujniki enfin décidé à s'embraser, d'autant que l'Américaine Jennifer Suhr, 2e femme la plus haut perchée cette saison, passe aisément 4,75 mètres. Logique respectée, les trois femmes sont les seules à franchir 4,82 mètres. La Tsarine décrochera minimum une quatrième médaille mondiale. Reste à en connaître le métal. Le public tout acquis à sa cause pousse son héroïne vers les sommets. En passant 4,89 mètres à sa première tentative, Isinbayeva met ses deux adversaires sous pression. La jeune Silva, 25 ans, est la première à craquer. Championne olympique en titre, Suhr est la dernière à pouvoir éteindre Loujniki. Il n'en est rien. Dans une enceinte en fusion, Yelena tente une barre à 5,07 mètres, synonyme de record du monde. Trois échecs n'entament pas son bonheur rayonnant. A 31 ans, la Russe est championne du monde pour la troisième fois. Elle compte désormais se retirer pour fonder une famille. Et revenir en 2015 aux Mondiaux de Pékin? Rien ne semble pouvoir arrêter la marche royale de la Tsarine.
http://www.francetvsport.fr/isinbayeva- ... cou-175473

Le saut du titre (video en portugais, j'en mettrai une en anglais, en russe ou en français quand j'en trouverai une de bonne qualitée).

Avatar du membre
mordred
Posteur Giganovesque
Posteur Giganovesque
Messages : 3891
Enregistré le : 05 mai 2012 16:50
Localisation : Brest
Genre :

Re: La Tsarine range les perches

Message par mordred » 14 août 2013 16:34

J'adore écouter le portugais.

Elle n'est pas mal cette nana ! A-t-elle un galant ?
J'ai lu qu'elle partageait facilement ses gains et qu'elle militait pour la Paix par le sport. Plutôt mignonne et plutôt généreuse !
"Les mécontents, ce sont des pauvres qui réfléchissent".
Talleyrand.

avrilou
Posteur DIVIN
Posteur DIVIN
Messages : 12001
Enregistré le : 15 mai 2013 10:22
Genre :

Re: La Tsarine range les perches

Message par avrilou » 23 novembre 2014 15:45

Jolie, généreuse et bien perchée la tzarine!
:XD:

Verrouillé

Retourner vers « AUTRES SPORTS »