Changement climatique, changement écologique...

Etres vivants, Biochimie, Exobiologie...
Répondre
Avatar du membre
sacamalix
Posteur DIVIN
Posteur DIVIN
Messages : 15131
Enregistré le : 17 juillet 2011 21:09
Localisation : Midi Pyrénées
Genre :

Changement climatique, changement écologique...

Message par sacamalix » 09 janvier 2012 10:52

Les oiseaux et les papillons européens s'adaptent au réchauffement climatique en remontant vers le nord, mais pas suffisamment vite pour compenser l'augmentation des températures moyennes, démontre pour la première fois une étude publiée dimanche. Une étude similaire, publiée également dimanche par la revue britannique Nature Climate Change, relève en outre que le réchauffement est en train d'altérer profondément la végétation alpine sur tout le continent.

En une vingtaine d'années (1990-2008), les températures moyennes ont augmenté en Europe d'environ 1°C, ce qui revient à un décalage des températures vers le nord équivalent à 249 kilomètres, souligne l'étude menée par le biologiste français Vincent Devictor du CNRS de Montpellier. Régime alimentaire, stratégies migratoires, types d'habitats et autres spécialisations écologiques sont souvent très dépendantes du climat, et le réchauffement en cours a un impact notable sur de nombreuses populations animales.

La réponse des papillons à ce changement climatique a été un glissement vers le nord également, mais avec un retard accumulé sur cette période de près de 135 km sur les températures. Un retard encore plus marqué pour les oiseaux, avec un décalage de 212 km, relève dans un communiqué le Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN) de Paris, pour lequel Frédéric Jiguet a coordonné l'étude sur les oiseaux. Pour le Muséum, cela «illustre à quel point les changements climatiques réorganisent rapidement et profondément la composition de la faune en Europe, avec d'inquiétants décalages dans la réponse des différents groupes d'espèces» qui pourraient profondément modifier les interactions entre ces espèces.

Fruit d'une collaboration sans précédent entre de nombreux chercheurs européens, cette étude a observé l'impact du changement climatique sur 9.490 communautés d'oiseaux et 2.130 communautés de papillons dans différents pays (France, Royaume-Uni, Espagne, Pays-Bas, Suède, Finlande et République tchèque). Ces chercheurs ont bénéficié des données récoltées par des milliers de naturalistes bénévoles de différents réseaux, totalisant plus d'un million et demi d'heures passées sur le terrain depuis plus de vingt ans pour compter papillons et oiseaux, souligne le MNHN.

Une tendance similaire apparaît pour la flore alpine, qui n'est toutefois pas en mesure de s'adapter aussi bien et vite que les animaux, selon une étude dirigée par l'Académie des Sciences autrichienne et l'Université de Vienne. Une équipe de botanistes de 13 pays ont analysé 867 échantillons de végétation provenant de 60 grands sommets européens, d'abord en 2001 puis en 2008. La comparaison des résultats suggère que, à l'échelle du continent tout entier, les plantes traditionnelles des climats alpins froids sont en train d'être évincées par des plantes adaptées aux régions plus chaudes.

«Nous nous attendions à trouver un nombre plus important de plantes aimant la chaleur à des altitudes plus élevées, mais pas à découvrir un changement aussi marqué dans un laps de temps si court», explique dans un communiqué Michael Gottfried, du programme GLORIA qui a coordonné l'étude. «De nombreuses espèces adaptées au froid sont littéralement en train de déserter les montagnes. Dans certains sommets de basse montagne européens, on pourrait voir disparaître dans les prochaines décennies les prairies alpines au profit d'arbustes nains», met-il en garde.
Au vu des efforts qui sont faits pour agir avec force et conviction sur le problème du changement climatique (c'est-à-dire rien), c'est pas prêt de s'arrêter...
Il n'y absolument aucun mérite à exciter les gens. Le vrai héros c'est celui qui apaise.

La laïcité n'est pas une conviction mais le principe qui les autorise toutes, sous réserve du respect de l'ordre public.

Barbapoutre
Administrateur
Administrateur
Messages : 11030
Enregistré le : 03 juillet 2007 21:26
Genre :

Re: Changement climatique, changement écologique...

Message par Barbapoutre » 09 janvier 2012 12:18

Au vu des efforts qui sont faits pour agir avec force et conviction sur le problème du changement climatique (c'est-à-dire rien), c'est pas prêt de s'arrêter...
On ne sait même pas quelle part de ce réchauffement est du à l'activité humaine; admettons cette idée que l'homme est responsable de la totalité; mais que faire?
Une population qui s'accroit, le désir de chaque être humain d'avoir un style de vie plus confortable ...
de la récession énergétique? mais comment l'imposer?

Anaïs
Posteur Giganovesque
Posteur Giganovesque
Messages : 4302
Enregistré le : 06 mai 2016 12:23

Re: Changement climatique, changement écologique...

Message par Anaïs » 06 avril 2019 12:25

Le pouvoir nous demande pour limiter les émissions de CO2 de rouler plus lentement de prendre les transports en commun... mais personne ne parle jamais de réduire les supers excès de l'industrie chimique ou agro alimentaire, aucune retenue concernant le profit.

Les multinationales de l'agro alimentaire continuent par exemple de détruire les forets amazoniennes pour cultiver du soja OGM ou fabriquer des catalogues publicitaires jetés l'instant d'après...

toutes ces choses alors que la nature est bien faite !

Les arbres, eux, aiment le CO2 : et il seraient ravis de nous en débarrasser !

Les dirigeants, ceux qui ont le pouvoir détruisent l'équilibre naturel et pallient leurs méfait par un autre plus grave. C'est la fuite en avant des apprentis sorciers qui tiennent la planète, qui s'en sont approprié.

Pareil pour leur théorie pour bloquer le soleil mais dans ce cas, la photosynthèse ne peut plus se faire les plantes n'absorbent plus le CO 2 donc les gaz à effet de serre augmentent et le résultat est l'inverse de celui "prétendument" recherché.. !

Anaïs
Posteur Giganovesque
Posteur Giganovesque
Messages : 4302
Enregistré le : 06 mai 2016 12:23

Re: Changement climatique, changement écologique...

Message par Anaïs » 28 juillet 2019 11:29

Au cours des 20 prochaines années, les grandes villes du monde vont connaître des changements radicaux et Montréal va notamment se réchauffer de plus de 3℃ . D'ici 2050, les montréalais peuvent s'attendre à un mois supplémentaire de températures estivales.

Nous devons adapter nos villes dès aujourd'hui à la crise climatique. Et planter des arbres fait partie de la solution (fruitiers également).

Aujourd’hui, vous souhaitez prendre les choses en main pour créer des îlots de fraîcheur partout sur votre territoire.

En outre, dans les villes, l’asphalte, le béton, les bâtiments absorbent puis diffusent la chaleur et augmentent la température au sol.

La présence d'arbres crée des zones plus fraîches , pour le plus grand bénéfice des habitant·es. En plantant des arbres partout à Montréal, nous pouvons purifier l'air que nous respirons et bénéficier d'un meilleur accès à la nature pour des vies plus saines.

Dans un contexte global, parce qu’ils stockent du carbone tout au long de leur cycle de vie, les arbres sont un atout précieux dans la lutte aux changements climatiques . Ces derniers sont causés par la quantité croissante de carbone dans l’atmosphère, notamment sous forme de CO 2 .

Nous devons agir et vite : Juillet 2019 est en passe d’être le plus chaud mois jamais enregistré, nous avons plus que jamais besoin des arbres.

Pour une ville naturellement climatisée pendant les étés suffoquants !

Lydie
Chargée de mobilisation à Montréal, Greenpeace Canada

Répondre

Retourner vers « BIOLOGIE - MÉDECINE »