les femmes portent l’ADN masculin de leur partenaire

Etres vivants, Biochimie, Exobiologie...
Répondre
Avatar du membre
tisiphoné
Administrateur
Administrateur
Messages : 124427
Enregistré le : 19 septembre 2007 21:53
Localisation : heavens above
Genre :
Contact :

les femmes portent l’ADN masculin de leur partenaire

Message par tisiphoné » 07 juillet 2017 14:21

Les femmes portent l’ADN masculin de tous ceux avec qui elles ont eu des rapports intimes

Les femmes absorbent et portent l’ ADN masculin vivant de tous ceux avec lesquels elles ont des rapports, selon une nouvelle étude de l’Université de Seattle et du Centre de recherche sur le cancer Fred Hutchinson.

L’étude, qui a découvert l’information surprenante par accident, essayait à l’origine de déterminer si les femmes enceintes d’un garçon pourraient être plus prédisposées à certaines maladies neurologiques qui surviennent plus fréquemment chez les hommes.

Mais alors que les scientifiques décortiquaient le cerveau féminin, l’étude a commencé à prendre un tout autre tournant. Il s’avère que le cerveau féminin est encore plus mystérieux que ce que l’on pensait auparavant.

L’étude a révélé que le cerveau féminin contient souvent le « microchimérisme masculin », c’est-à-dire la présence d’ADN masculin originaire d’un autre individu et génétiquement distinct des cellules qui composent le reste de la femme.

Selon l’étude: « 63% des femmes (37 sur 59) ont testé un microchimérisme masculin contenu dans le cerveau. Le microchimérisme masculin était présent dans de multiples régions du cerveau . «

Ainsi, 63% des femmes portent des cellules d’ADN mâles qui vivent dans leur cerveau. De toute évidence, les chercheurs ont voulu savoir d’où provient l’ADN masculin.

Par cette étude, les chercheurs ont supposé que la réponse la plus probable était que tout ADN masculin trouvé vivant dans le cerveau provenait d’une grossesse masculine. C’était l’hypothèse sûre, politiquement correcte. Mais ces chercheurs vivaient dans le déni.

Car lorsqu’ils ont autopsié le cerveau des femmes qui n’avaient jamais été enceintes, et encore moins avec un garçon, ils ont tout de même trouvé de l’ADN masculin prévalant dans le cerveau féminin.

À ce stade, les scientifiques ne savaient pas ce qui se passait. Confus, ils ont fait de leur mieux pour cacher les preuves jusqu’à ce qu’ils puissent le comprendre et l’expliquer. Ils ont enterré les résultats dans nombre de sous-études et articles, mais si vous les décortiquez, vous trouverez d’où proviennent ces cellules d’ADN masculin.

» CONCLUSIONS:

Le microchimérisme masculin n’était pas rare chez les femmes sans garçon. Outre les grossesses connues, d’autres sources possibles de microchimérisme masculin incluent un avortement spontané non connu, un jumeau masculin disparu, un frère aîné transféré par la circulation maternelle…

Le microchimérisme masculin était significativement plus fréquent et les niveaux étaient plus élevés chez les femmes atteintes d’avortement induit que chez les femmes ayant d’autres antécédents de grossesse. D’autres études sont nécessaires pour déterminer les origines spécifiques du microchimérisme masculin chez les femmes. »

Donc, selon les scientifiques, les sources possibles de l’ADN masculin vivant dans le cerveau des femmes sont:

1. Un avortement que la femme ignorait

2. Un jumeau mâle qui a disparu

3. Un frère aîné transféré par la circulation maternelle

4. Rapports intimes

Compte tenu du fait que 63% des femmes ont des cellules d’ADN masculin résidant dans le creux de leur cerveau, laquelle des possibilités ci-dessus est la plus probable?

Les trois premières options s’appliquent à un très faible pourcentage de femmes. Elles ne pourraient pas représenter les 63%. En revanche, la quatrième option est la plus commune.

Cela a d’importantes conséquences pour les femmes. Chaque homme dont vous absorbez les spermatozoïdes devient une partie vivante de vous pour la vie. Les femmes autopsiées dans cette étude étaient âgées. Certaines portaient l’ADN masculin vivant en elles depuis plus de 50 ans.

Le sperme est vivant. Ce sont des cellules vivantes. Quand il est injecté en vous, il nage encore et encore jusqu’à ce qu’il s’effondre dans un mur, puis se jette dans votre chair. Si c’est dans votre bouche, il nage et grimpe dans vos passages nasaux, l’oreille interne et derrière vos yeux. Puis il creuse. Il entre dans votre flux sanguin et s’accumule dans votre cerveau et votre colonne vertébrale.

Comme quelque chose d’un film de science-fiction, cela devient une partie de vous et vous ne pouvez pas vous en débarrasser.
Nous commençons maintenant à comprendre tout le pouvoir et les conséquences des rapports intimes.
Les femmes portent l’ADN masculin de tous ceux avec qui elles ont eu des rapports intimes Les femmes absorbent et portent l’ ADN masculin vivant de tous ceux avec lesquels elles ont des rapports, selon une nouvelle étude de l’Université de Seattle et du Centre de recherche sur le cancer Fred Hutchinson.

L’étude, qui a découvert l’information surprenante par accident, essayait à l’origine de déterminer si les femmes enceintes d’un garçon pourraient être plus prédisposées à certaines maladies neurologiques qui surviennent plus fréquemment chez les hommes. Mais alors que les scientifiques décortiquaient le cerveau féminin, l’étude a commencé à prendre un tout autre tournant. Il s’avère que le cerveau féminin est encore plus mystérieux que ce que l’on pensait auparavant. L’étude a révélé que le cerveau féminin contient souvent le « microchimérisme masculin », c’est-à-dire la présence d’ADN masculin originaire d’un autre individu et génétiquement distinct des cellules qui composent le reste de la femme.

Selon l’étude: « 63% des femmes (37 sur 59) ont testé un microchimérisme masculin contenu dans le cerveau. Le microchimérisme masculin était présent dans de multiples régions du cerveau . « Ainsi, 63% des femmes portent des cellules d’ADN mâles qui vivent dans leur cerveau. De toute évidence, les chercheurs ont voulu savoir d’où provient l’ADN masculin. Par cette étude, les chercheurs ont supposé que la réponse la plus probable était que tout ADN masculin trouvé vivant dans le cerveau provenait d’une grossesse masculine. C’était l’hypothèse sûre, politiquement correcte. Mais ces chercheurs vivaient dans le déni. Car lorsqu’ils ont autopsié le cerveau des femmes qui n’avaient jamais été enceintes, et encore moins avec un garçon, ils ont tout de même trouvé de l’ADN masculin prévalant dans le cerveau féminin.

À ce stade, les scientifiques ne savaient pas ce qui se passait. Confus, ils ont fait de leur mieux pour cacher les preuves jusqu’à ce qu’ils puissent le comprendre et l’expliquer. Ils ont enterré les résultats dans nombre de sous-études et articles, mais si vous les décortiquez, vous trouverez d’où proviennent ces cellules d’ADN masculin.

» CONCLUSIONS: Le microchimérisme masculin n’était pas rare chez les femmes sans garçon. Outre les grossesses connues, d’autres sources possibles de microchimérisme masculin incluent un avortement spontané non connu, un jumeau masculin disparu, un frère aîné transféré par la circulation maternelle… Le microchimérisme masculin était significativement plus fréquent et les niveaux étaient plus élevés chez les femmes atteintes d’avortement induit que chez les femmes ayant d’autres antécédents de grossesse. D’autres études sont nécessaires pour déterminer les origines spécifiques du microchimérisme masculin chez les femmes.

» Donc, selon les scientifiques, les sources possibles de l’ADN masculin vivant dans le cerveau des femmes sont: 1. Un avortement que la femme ignorait 2. Un jumeau mâle qui a disparu 3. Un frère aîné transféré par la circulation maternelle 4. Rapports intimes Compte tenu du fait que 63% des femmes ont des cellules d’ADN masculin résidant dans le creux de leur cerveau, laquelle des possibilités ci-dessus est la plus probable? Les trois premières options s’appliquent à un très faible pourcentage de femmes. Elles ne pourraient pas représenter les 63%. En revanche, la quatrième option est la plus commune. Cela a d’importantes conséquences pour les femmes. Chaque homme dont vous absorbez les spermatozoïdes devient une partie vivante de vous pour la vie.

Les femmes autopsiées dans cette étude étaient âgées. Certaines portaient l’ADN masculin vivant en elles depuis plus de 50 ans. Le sperme est vivant. Ce sont des cellules vivantes. Quand il est injecté en vous, il nage encore et encore jusqu’à ce qu’il s’effondre dans un mur, puis se jette dans votre chair. Si c’est dans votre bouche, il nage et grimpe dans vos passages nasaux, l’oreille interne et derrière vos yeux. Puis il creuse. Il entre dans votre flux sanguin et s’accumule dans votre cerveau et votre colonne vertébrale. Comme quelque chose d’un film de science-fiction, cela devient une partie de vous et vous ne pouvez pas vous en débarrasser. Nous commençons maintenant à comprendre tout le pouvoir et les conséquences des rapports intimes.

Avatar du membre
coincetabulle
Posteur Titanesque
Posteur Titanesque
Messages : 9845
Enregistré le : 07 avril 2009 11:17
Genre :

Re: les femmes portent l’ADN masculin de leur partenaire

Message par coincetabulle » 07 juillet 2017 20:12

c'est donc ça cette impression de vide après une rupture ... elle se sont barré avec un truc !

jesors









sinon c'est bluffant, et un peu flippant.
le chômage n'augmente pas, il y a un manque d'emploi.
Muriel Penicaud ministre du travail. France-Inter le 30/07/2018.
"y a pas que les bonbons qui font tomber les dents" célèbre citation de la BAC nantaise.

Avatar du membre
Eve
Animateur
Animateur
Messages : 127750
Enregistré le : 08 février 2008 22:50
Localisation : Proche d'une île
Genre :
Contact :

Re: les femmes portent l’ADN masculin de leur partenaire

Message par Eve » 08 juillet 2017 09:35

Ça donne envie de se faire soeur :lol:
Des spermatozoïdes qui se baladent derrière nos yeux :lol: :shock:
Il faut tjrs qu'ils fassent leur intéressant :content85 :content79
Je tiens à mon imperfection, comme à ma raison d'être. Anatole France

Avatar du membre
tisiphoné
Administrateur
Administrateur
Messages : 124427
Enregistré le : 19 septembre 2007 21:53
Localisation : heavens above
Genre :
Contact :

Re: les femmes portent l’ADN masculin de leur partenaire

Message par tisiphoné » 08 juillet 2017 09:48

coincetabulle a écrit : c'est donc ça cette impression de vide après une rupture ... elle se sont barré avec un truc !

jesors


sinon c'est bluffant, et un peu flippant.
non, j'adore ce que tu dis :lol:

et c'est ça quand on parle d'osmose alors ??

Avatar du membre
tisiphoné
Administrateur
Administrateur
Messages : 124427
Enregistré le : 19 septembre 2007 21:53
Localisation : heavens above
Genre :
Contact :

Re: les femmes portent l’ADN masculin de leur partenaire

Message par tisiphoné » 08 juillet 2017 09:49

Eve a écrit : Ça donne envie de se faire soeur :lol:
Des spermatozoïdes qui se baladent derrière nos yeux :lol: :shock:
Il faut tjrs qu'ils fassent leur intéressant :content85 :content79
surtout les jupiteriens :content85 :content85 :content85

Avatar du membre
Saturne
Posteur de Bronze
Posteur de Bronze
Messages : 270
Enregistré le : 18 mai 2024 16:05
Genre :

Re: les femmes portent l’ADN masculin de leur partenaire

Message par Saturne » 24 mai 2024 11:28

tisiphoné a écrit :
07 juillet 2017 14:21
Les femmes portent l’ADN masculin de tous ceux avec qui elles ont eu des rapports intimes

Les femmes absorbent et portent l’ ADN masculin vivant de tous ceux avec lesquels elles ont des rapports, selon une nouvelle étude de l’Université de Seattle et du Centre de recherche sur le cancer Fred Hutchinson.

L’étude, qui a découvert l’information surprenante par accident, essayait à l’origine de déterminer si les femmes enceintes d’un garçon pourraient être plus prédisposées à certaines maladies neurologiques qui surviennent plus fréquemment chez les hommes.

Mais alors que les scientifiques décortiquaient le cerveau féminin, l’étude a commencé à prendre un tout autre tournant. Il s’avère que le cerveau féminin est encore plus mystérieux que ce que l’on pensait auparavant.

L’étude a révélé que le cerveau féminin contient souvent le « microchimérisme masculin », c’est-à-dire la présence d’ADN masculin originaire d’un autre individu et génétiquement distinct des cellules qui composent le reste de la femme.

Selon l’étude: « 63% des femmes (37 sur 59) ont testé un microchimérisme masculin contenu dans le cerveau. Le microchimérisme masculin était présent dans de multiples régions du cerveau . «

Ainsi, 63% des femmes portent des cellules d’ADN mâles qui vivent dans leur cerveau. De toute évidence, les chercheurs ont voulu savoir d’où provient l’ADN masculin.

Par cette étude, les chercheurs ont supposé que la réponse la plus probable était que tout ADN masculin trouvé vivant dans le cerveau provenait d’une grossesse masculine. C’était l’hypothèse sûre, politiquement correcte. Mais ces chercheurs vivaient dans le déni.

Car lorsqu’ils ont autopsié le cerveau des femmes qui n’avaient jamais été enceintes, et encore moins avec un garçon, ils ont tout de même trouvé de l’ADN masculin prévalant dans le cerveau féminin.

À ce stade, les scientifiques ne savaient pas ce qui se passait. Confus, ils ont fait de leur mieux pour cacher les preuves jusqu’à ce qu’ils puissent le comprendre et l’expliquer. Ils ont enterré les résultats dans nombre de sous-études et articles, mais si vous les décortiquez, vous trouverez d’où proviennent ces cellules d’ADN masculin.

» CONCLUSIONS:

Le microchimérisme masculin n’était pas rare chez les femmes sans garçon. Outre les grossesses connues, d’autres sources possibles de microchimérisme masculin incluent un avortement spontané non connu, un jumeau masculin disparu, un frère aîné transféré par la circulation maternelle…

Le microchimérisme masculin était significativement plus fréquent et les niveaux étaient plus élevés chez les femmes atteintes d’avortement induit que chez les femmes ayant d’autres antécédents de grossesse. D’autres études sont nécessaires pour déterminer les origines spécifiques du microchimérisme masculin chez les femmes. »

Donc, selon les scientifiques, les sources possibles de l’ADN masculin vivant dans le cerveau des femmes sont:

1. Un avortement que la femme ignorait

2. Un jumeau mâle qui a disparu

3. Un frère aîné transféré par la circulation maternelle

4. Rapports intimes

Compte tenu du fait que 63% des femmes ont des cellules d’ADN masculin résidant dans le creux de leur cerveau, laquelle des possibilités ci-dessus est la plus probable?

Les trois premières options s’appliquent à un très faible pourcentage de femmes. Elles ne pourraient pas représenter les 63%. En revanche, la quatrième option est la plus commune.

Cela a d’importantes conséquences pour les femmes. Chaque homme dont vous absorbez les spermatozoïdes devient une partie vivante de vous pour la vie. Les femmes autopsiées dans cette étude étaient âgées. Certaines portaient l’ADN masculin vivant en elles depuis plus de 50 ans.

Le sperme est vivant. Ce sont des cellules vivantes. Quand il est injecté en vous, il nage encore et encore jusqu’à ce qu’il s’effondre dans un mur, puis se jette dans votre chair. Si c’est dans votre bouche, il nage et grimpe dans vos passages nasaux, l’oreille interne et derrière vos yeux. Puis il creuse. Il entre dans votre flux sanguin et s’accumule dans votre cerveau et votre colonne vertébrale.

Comme quelque chose d’un film de science-fiction, cela devient une partie de vous et vous ne pouvez pas vous en débarrasser.
Nous commençons maintenant à comprendre tout le pouvoir et les conséquences des rapports intimes.
Les femmes portent l’ADN masculin de tous ceux avec qui elles ont eu des rapports intimes Les femmes absorbent et portent l’ ADN masculin vivant de tous ceux avec lesquels elles ont des rapports, selon une nouvelle étude de l’Université de Seattle et du Centre de recherche sur le cancer Fred Hutchinson.

L’étude, qui a découvert l’information surprenante par accident, essayait à l’origine de déterminer si les femmes enceintes d’un garçon pourraient être plus prédisposées à certaines maladies neurologiques qui surviennent plus fréquemment chez les hommes. Mais alors que les scientifiques décortiquaient le cerveau féminin, l’étude a commencé à prendre un tout autre tournant. Il s’avère que le cerveau féminin est encore plus mystérieux que ce que l’on pensait auparavant. L’étude a révélé que le cerveau féminin contient souvent le « microchimérisme masculin », c’est-à-dire la présence d’ADN masculin originaire d’un autre individu et génétiquement distinct des cellules qui composent le reste de la femme.

Selon l’étude: « 63% des femmes (37 sur 59) ont testé un microchimérisme masculin contenu dans le cerveau. Le microchimérisme masculin était présent dans de multiples régions du cerveau . « Ainsi, 63% des femmes portent des cellules d’ADN mâles qui vivent dans leur cerveau. De toute évidence, les chercheurs ont voulu savoir d’où provient l’ADN masculin. Par cette étude, les chercheurs ont supposé que la réponse la plus probable était que tout ADN masculin trouvé vivant dans le cerveau provenait d’une grossesse masculine. C’était l’hypothèse sûre, politiquement correcte. Mais ces chercheurs vivaient dans le déni. Car lorsqu’ils ont autopsié le cerveau des femmes qui n’avaient jamais été enceintes, et encore moins avec un garçon, ils ont tout de même trouvé de l’ADN masculin prévalant dans le cerveau féminin.

À ce stade, les scientifiques ne savaient pas ce qui se passait. Confus, ils ont fait de leur mieux pour cacher les preuves jusqu’à ce qu’ils puissent le comprendre et l’expliquer. Ils ont enterré les résultats dans nombre de sous-études et articles, mais si vous les décortiquez, vous trouverez d’où proviennent ces cellules d’ADN masculin.

» CONCLUSIONS: Le microchimérisme masculin n’était pas rare chez les femmes sans garçon. Outre les grossesses connues, d’autres sources possibles de microchimérisme masculin incluent un avortement spontané non connu, un jumeau masculin disparu, un frère aîné transféré par la circulation maternelle… Le microchimérisme masculin était significativement plus fréquent et les niveaux étaient plus élevés chez les femmes atteintes d’avortement induit que chez les femmes ayant d’autres antécédents de grossesse. D’autres études sont nécessaires pour déterminer les origines spécifiques du microchimérisme masculin chez les femmes.

» Donc, selon les scientifiques, les sources possibles de l’ADN masculin vivant dans le cerveau des femmes sont: 1. Un avortement que la femme ignorait 2. Un jumeau mâle qui a disparu 3. Un frère aîné transféré par la circulation maternelle 4. Rapports intimes Compte tenu du fait que 63% des femmes ont des cellules d’ADN masculin résidant dans le creux de leur cerveau, laquelle des possibilités ci-dessus est la plus probable? Les trois premières options s’appliquent à un très faible pourcentage de femmes. Elles ne pourraient pas représenter les 63%. En revanche, la quatrième option est la plus commune. Cela a d’importantes conséquences pour les femmes. Chaque homme dont vous absorbez les spermatozoïdes devient une partie vivante de vous pour la vie.

Les femmes autopsiées dans cette étude étaient âgées. Certaines portaient l’ADN masculin vivant en elles depuis plus de 50 ans. Le sperme est vivant. Ce sont des cellules vivantes. Quand il est injecté en vous, il nage encore et encore jusqu’à ce qu’il s’effondre dans un mur, puis se jette dans votre chair. Si c’est dans votre bouche, il nage et grimpe dans vos passages nasaux, l’oreille interne et derrière vos yeux. Puis il creuse. Il entre dans votre flux sanguin et s’accumule dans votre cerveau et votre colonne vertébrale. Comme quelque chose d’un film de science-fiction, cela devient une partie de vous et vous ne pouvez pas vous en débarrasser. Nous commençons maintenant à comprendre tout le pouvoir et les conséquences des rapports intimes.
Amusante, cette nouvelle interprétation du microchimérisme ! La seule preuve scientifique d'un microchimérisme est celui expliqué par les échanges foeto-maternels donc entre l'embryon puis le foetus et la mère. En aucun cas, un rapport sexuel peut en provoquer ... Pouvez-vous donner le lien de cette étude de Seattle pour la lire et voir quels en sont les auteurs ?
Le seul moyen de se délivrer d'une tentation, c'est d'y céder.
Je peux résister à tout, sauf à la tentation. Oscar Wilde

Avatar du membre
mic43121
Rang beau gosse d'Interaldys
Messages : 29875
Enregistré le : 23 mars 2016 19:42
Genre :

Re: les femmes portent l’ADN masculin de leur partenaire

Message par mic43121 » 31 mai 2024 08:27

Saturne a écrit :
24 mai 2024 11:28
tisiphoné a écrit :
07 juillet 2017 14:21
Amusante, cette nouvelle interprétation du microchimérisme ! La seule preuve scientifique d'un microchimérisme est celui expliqué par les échanges foeto-maternels donc entre l'embryon puis le foetus et la mère. En aucun cas, un rapport sexuel peut en provoquer ... Pouvez-vous donner le lien de cette étude de Seattle pour la lire et voir quels en sont les auteurs ?
Sciences & vie Juin 2024
Avec ce nouveau IRM je vais reconnaitre les miens ..
Ils vont pouvoir les voir jouer au tennis
Image
La tolérance c'est quand on connait des cons- et qu'on ne dit pas les noms

patbill
Posteur TOP VIP
Posteur TOP VIP
Messages : 1591
Enregistré le : 04 août 2019 10:12
Localisation : Hauts de France
Genre :

Re: les femmes portent l’ADN masculin de leur partenaire

Message par patbill » 31 mai 2024 21:16

Eve a écrit :
08 juillet 2017 09:35
Ça donne envie de se faire soeur :lol:
Des spermatozoïdes qui se baladent derrière nos yeux :lol: :shock:
Il faut tjrs qu'ils fassent leur intéressant :content85 :content79
Il faut lancer d'urgence une autre étude pour savoir comment s'en débarrasser, s'il n'est pas trop tard ....

:|

Avatar du membre
tisiphoné
Administrateur
Administrateur
Messages : 124427
Enregistré le : 19 septembre 2007 21:53
Localisation : heavens above
Genre :
Contact :

Re: les femmes portent l’ADN masculin de leur partenaire

Message par tisiphoné » 16 juin 2024 08:33


Répondre

Retourner vers « BIOLOGIE - MÉDECINE »