Et si on nettoyait le Général du TDF ?

Tout sur l'actualité des deux roues....
Répondre
Avatar du membre
sacamalix
Posteur DIVIN
Posteur DIVIN
Messages : 15132
Enregistré le : 17 juillet 2011 21:09
Localisation : Midi Pyrénées
Genre :

Et si on nettoyait le Général du TDF ?

Message par sacamalix » 02 juillet 2012 11:56

Avec des si, on mettrait le Tour dans une éprouvette. Si Lance Armstrong, soupçonné de dopage par l'USADA, l'agence antidopage américaine, est sanctionné et ses victoires annulées, ce sont ses résultats dans les plus grandes courses qui seraient rayés des palmarès. L'intégralité des classements en serait bouleversée. Il perdrait sur tapis vert et a posteriori tout ou partie de ses maillots jaunes, au profit de ceux qui sont arrivés derrière lui. Idem pour le classement des étapes…

Ce ne serait pas une première. L'Américain Floyd Landis a été déclassé au profit de l'Espagnol Oscar Pereiro pour l'édition 2006 et idem pour Alberto Contador au bénéfice d'Andy Schleck en 2010.

Ces décisions ne sont pas absurdes. Mais si elles devaient s'appliquer à tous, c'est-à-dire pas uniquement au vainqueur mais à tous les usual suspects, elles pourraient entraîner un bouleversement au-delà de la première place. En 2000, 2001 et 2003, par exemple, le dauphin d’Armstrong s’appelle Jan Ullrich.

Vainqueur du tour 1997 (l’année précédant le scandale Festina et la victoire de Marco Pantani), troisième de l’édition 2005, le coureur allemand n’a, comme beaucoup, jamais subi de contrôle antidopage positif. Mais il a été sanctionné entre autres dans le cadre du grand scandale Puerto.

Faut-il, dans ces conditions, lui laisser ses titres et lui permettre d'empocher ceux du coureur texan? Que faire aussi d’Ivan Basso, deuxième en 2005, pris lui aussi dans l'affaire Puerto et suspendu, sans qu'il n'ait pour autant perdu le bénéfice de ses résultats passés?

La blague ne s’arrête pas là, puisque les trois autres dauphins d'Armstrong sur la période, rappelle Wort, sont le Suisse Zülle (1999), qui sortait tout juste à l'époque de sa suspension pour l'affaire Festina, l'Espagnol Beloki (2002) et l'Allemand Klöden (2004).

Alors oui, nettoyons les palmarès et supprimons des classements ceux qui sont mouillés dans des affaires pas très nettes. Mais il faut du coup redescendre très bas dans les tableaux pour savoir à qui attribuer le Maillot jaune et, comme le montre le tableau ci-dessous, pour obtenir un top 10 que l’on appellera «propre» faute de mieux, il faudrait chercher au-delà du 20e coureur (28e en 2005, avec 19 cas plus ou moins limites sur 29 coureurs).

Deux palmarès «reclassés», au hasard:

2011: Evans, A. Schleck, Voeckler, Sanchez, Danielson, Péraud, Rolland, Taaramae, De Weert et Coppel
2006: Pereiro, Sastre, Evans, Dessel, Zubeldia, Rogers, Boogerd, Fothen, Azevedo et Vande Velde

Que retenir de ces nouveaux classements? Qu’il n’y a pas de coureur qui domine outrageusement le peloton. Il y a bien Evans, Sastre, Andy Schleck qui sortent du lot, en grattant un Tour et quelques podiums. Des «porteurs d’eau» enfilent un jaune inattendu comme Mancebo, Kivilev, Zubeldia… Mais aucun Français ne succède à Hinault, le dernier Français vainqueur de la Grande boucle, lors de ces dix derniers tours remodelés.

Comment avons-nous établi ce tableau de coureurs dont le nom n’est (pour l’instant) pas associé de près ou de trop loin à une affaire en cours ou passée? Très simple: du classement du Tour sur les dix dernières éditions, nous avons retranché les coureurs contrôlés positifs, ceux qui sont ou ont été suspectés de dopage, et ceux qui font l’objet d’une enquête ou sont dans l’attente d’un procès (1), jusqu’à atteindre cette nouvelle liste de dix coureurs.

A dessein, nous n’avons pas respecté le passage à «vierge» de certains coureurs au casier judiciaire chargé. C’est vrai, la rédemption existe. Disons que par principe, finir à un meilleur classement l’année où l’on est devenu «propre» que l’année où l’on a été convaincu de dopage est suspect… Que ceux qui n’ont jamais triché me jettent la première pierre.

Formulons donc une proposition. Etablissons des classements provisoires —PROVISOIRES, en lettres capitales—, n’embêtons pas les coureurs avec des contrôles antidopages quotidiens. Prélevons leurs échantillons sanguins et leur ADN une fois la ligne d’arrivée sur les Champs-Elysées franchie, attendons les progrès de la science, et après dix ans, attribuons définitivement les maillots.
Il n'y absolument aucun mérite à exciter les gens. Le vrai héros c'est celui qui apaise.

La laïcité n'est pas une conviction mais le principe qui les autorise toutes, sous réserve du respect de l'ordre public.

Avatar du membre
mordred
Posteur Giganovesque
Posteur Giganovesque
Messages : 3891
Enregistré le : 05 mai 2012 16:50
Localisation : Brest
Genre :

Re: Et si on nettoyait le Général du TDF ?

Message par mordred » 02 juillet 2012 18:01

J'ai brulé les dieux que j'adorais voici 3 ans. :berk2:
"Les mécontents, ce sont des pauvres qui réfléchissent".
Talleyrand.

le parisien
Posteur DIVIN
Posteur DIVIN
Messages : 12668
Enregistré le : 29 avril 2011 20:19
Genre :

Re: Et si on nettoyait le Général du TDF ?

Message par le parisien » 11 octobre 2012 00:20

Lance Armstrong avait mis au point "le programme de dopage le plus sophistiqué" de l'histoire du sport

"Les preuves montrent, sans le moindre doute, que l'US Postal a mis en place le programme de dopage le plus perfectionné, le plus professionnel et le plus efficace jamais vu dans le sport." La sentence ne laisse pas de doute non plus sur l'issue de l'affaire Armstrong. Elle est extraite du communiqué que l'Agence américaine antidopage (Usada) vient de publier, mercredi 10 octobre, sur son site Internet.
L'Usada annonce qu'elle vient de transmettre à l'Union cycliste internationale (UCI) et à l'Agence mondiale antidopage le rapport d'enquête de plus de mille pages à partir duquel elle a décidé, le 24 août, de bannir à vie Lance Armstrong et de lui retirer tous les titres acquis depuis 1998, dont sept Tours de France victorieux entre 1999 et 2005. L'instance antidopage américaine précise que le document – qui devrait être mis en ligne dans les prochaines heures sur son site – contient les témoignages sous serment de 26 personnes, dont 15 coureurs.

Parmi ces cyclistes se trouvent l'ancien vainqueur déchu du Tour 2006, Floyd Landis et Tyler Hamilton, l'ex-lieutenant d'Armstrong, George Hincapie – qui a couru la Grande Boucle 2012 – ou encore Levi Leipheimer, David Zabriskie, Frankie Andreu, Michael Barry, Tom Danielson, Stephen Swart, Christian Vande Velde ou Jonathan Vaughters, aujourd'hui directeur sportif.

"LA LOI DU SILENCE A ÉTÉ BRISÉE"

"Il a fallu un courage immense aux coureurs de l'US Postal et aux autres pour se présenter et dire la vérité. Ce n'est pas évident de reconnaître ses erreurs et d'accepter sa sanction, explique le patron de l'Usada, Travis Tygart. Mais c'est ce que ces coureurs ont fait, et ils l'ont fait pour le bien de leur sport et pour les jeunes cyclistes qui espèrent atteindre leurs rêves sans jamais avoir recours à des pratiques ou des produits dopants." "Les preuves indiquent que la 'loi du silence' a été brisée, mais il y a encore du chemin à faire", poursuit Travis Tygart qui appelle l'UCI à "un programme 'vérité et réconciliation'".

L'Union cycliste internationale, qui refusait d'engager une procédure disciplinaire à l'encontre de l'ex-vedette du cyclisme mondial avant d'être en possession du rapport de l'Usada ne devrait pas avoir d'autre choix que de lui retirer ses titres en Tour de France. "Parmi les preuves dont nous disposons figurent des documents tels que des relevés de paiements, des courriers électroniques, des données scientifiques et des résultats de tests de laboratoire, qui démontrent l'usage, la possession et la redistribution de produits dopants par Lance Armstrong, détaille le patron de l'Usada. Elles confirment la désolante vérité au sujet des activités trompeuses de l'US Postal, une équipe qui a reçu des dizaines de millions de dollars de la part des contribuables américains."

Lance Armstrong et son entourage sont ainsi accusés d'avoir eu recours, de façon systématique, à des administrations d'EPO et des transfusions sanguines, mais aussi d'avoir mis en place des stratégies pour éviter les contrôles antidopage positifs.

Anticipant la divulgation du rapport, Tim Herman, l'avocat de Lance Armstrong, avait un peu plus tôt dans la journée estimé que l'Usada s'était comportée à la fois "comme procureur, juge, jury, cour d'appel et bourreau" et que ledit rapport comportait des versions "biaisées, partiales et non contradictoires" des événements. Dans son acte d'accusation, l'Agence antidopage américaine ne semble pourtant oublier personne puisqu'elle a déjà radié à vie le médecin italien Michele Ferrari, ex-préparateur de Lance Armstrong et qui compte de nombreux clients dans le peloton professionnel, et qu'elle entend aussi poursuivre le belge Johan Bruyneel, ex-mentor de l'Américain et ancien directeur sportif d'un autre vainqueur du Tour, l'Espagnol Alberto Contador.
Même si je suis très content ue la vérité éclate enfin au grand jour, je ne peux que reprocher qu'elle vienne si tard et par des gens dont la carrière est quasi-terminée, qui ont largement trempés dans les magouilles d'Armstrong et de Bruyneel et en ont bien profités, atteignant des niveau de performance qu'il leur aurait été impossible d'atteindre autrement.
Ex : George Hincapie, qui à la base était un sprinter à, en 2005 gagné à la fois Kuurne-Bruxelles-Kuurne, un classique ardennaise et la "grande étape pyrénéenne du Tour" cette même année, 2 courses qui demandent des qualités totalement opposées.

Avatar du membre
Patrick_NL
Animateur
Animateur
Messages : 18253
Enregistré le : 27 novembre 2009 16:35
Localisation : Hoorn, Pays Bas
Genre :

Re: Et si on nettoyait le Général du TDF ?

Message par Patrick_NL » 05 janvier 2013 10:08

L’ancien septuple vainqueur du Tour de France, Lance Armstrong, déchu cet automne de ses sept victoires dans le Tour de France pour cause de dopage, pourrait avouer publiquement s’être dopé tout au long de sa carrière, selon le New York Times.

L'ancien homme fort du cyclisme, âgé de 41 ans, a toujours nié s'être dopé mais aurait confié à des proches et des acteurs de la lutte antidopage qu'il pensait à avouer publiquement son passé pour essayer d'obtenir la levée par les autorités antidopage de sa radiation à vie prononcée cet automne.

"Armstrong a indiqué à des proches et à des intervenants dans la lutte au dopage qu’il songe à admettre sa culpabilité sur l’utilisation de substances interdites et de transfusions sanguines", assure le quotidien.

Selon le New York Times, le Texan aurait notamment discuté avec Travis Tygart, le président de l'Agence américaine antidopage, et chercherait à rencontrer David Howman, le président de l'Agence mondiale antidopage (AMA). Le code mondial antidopage prévoit la possibilité d'une réduction de peine en cas de collaboration avec les autorités antidopage.

Questionné sur ces possibles aveux, Tim Herman, longtemps avocat de l'athlète, a répondu: "Je ne suis pas au courant. Je suppose que tout est possible, évidemment. Pour l’instant, ce n'est pas vraiment d'actualité".
"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas." Geronimo

Avatar du membre
sacamalix
Posteur DIVIN
Posteur DIVIN
Messages : 15132
Enregistré le : 17 juillet 2011 21:09
Localisation : Midi Pyrénées
Genre :

Re: Et si on nettoyait le Général du TDF ?

Message par sacamalix » 05 janvier 2013 11:13

Patrick_NL a écrit : L'ancien homme fort du cyclisme, âgé de 41 ans, a toujours nié s'être dopé mais aurait confié à des proches et des acteurs de la lutte antidopage qu'il pensait à avouer publiquement son passé pour essayer d'obtenir la levée par les autorités antidopage de sa radiation à vie prononcée cet automne.
Il veut gagner un autre TDF ???? ::d ::d ::d
Il n'y absolument aucun mérite à exciter les gens. Le vrai héros c'est celui qui apaise.

La laïcité n'est pas une conviction mais le principe qui les autorise toutes, sous réserve du respect de l'ordre public.

le parisien
Posteur DIVIN
Posteur DIVIN
Messages : 12668
Enregistré le : 29 avril 2011 20:19
Genre :

Re: Et si on nettoyait le Général du TDF ?

Message par le parisien » 05 janvier 2013 12:24

sacamalix a écrit : Il veut gagner un autre TDF ???? ::d ::d ::d
Non, il veut pouvoir continuer à faire du triathlon

Avatar du membre
Patrick_NL
Animateur
Animateur
Messages : 18253
Enregistré le : 27 novembre 2009 16:35
Localisation : Hoorn, Pays Bas
Genre :

Re: Et si on nettoyait le Général du TDF ?

Message par Patrick_NL » 06 janvier 2013 15:08

C'est la première fois qu'un équipementier sportif s'apprête à intenter une action en justice contre une fédération sportive. La société australienne Skins réclame environ deux millions de dollars à l'Union cycliste internationale pour avoir "couvert" le système de dopage organisé par Lance Armstrong et ainsi écorné l'image du cyclisme.
"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas." Geronimo

Avatar du membre
Patrick_NL
Animateur
Animateur
Messages : 18253
Enregistré le : 27 novembre 2009 16:35
Localisation : Hoorn, Pays Bas
Genre :

Re: Et si on nettoyait le Général du TDF ?

Message par Patrick_NL » 09 janvier 2013 14:32

Le directeur de l’agence américaine antidopage (Usada) a révélé lors de l’émission « 60 minutes » que Lance Armstrong a tenté de faire un don de 250.000 dollars à l’Usada.
ance Armstrong passera-t-il aux aveux chez Oprah ? La rumeur est en tout cas insistante à ce sujet. Mais le champion déchu va-t-il tout avouer ? Car au-delà des affaires de dopage même, Armstrong aurait tenté, en 2004, de soudoyer l’Usada, l’agence américaine antidopage.

C’est son directeur Travis Tygart qui l’a révélé lors de l’émission « 60 Minutes » sur CBS. Armstrong aurait tenté de faire une donation de 250 000 dollars (191 000 euros) à l’Usada.

« J’étais estomaqué. C’était un véritable confit d’intérêts pour l’Usada. Nous avons aussitôt rejeté l’offre », a dit Tygart. Le directeur de l’Usada a comparé Armstrong et son entourage (qui comprend des médecins, des entraîneurs et des coureurs) à une « mafia » qui cache ses secrets pendant des années et procède par intimidation pour réduire au silence les personnes qui veulent parler.

L’avocat d’Armstrong, on s’en doute, a nié ces dires. « Rien n’est vrai dans cette histoire, a déclaré Tim Herman au journal USA Today. C’est la première fois que Lance entend ça. Il n’a jamais fait un tel don ou une telle tentative. »

Rendez-vous le 17 janvier, dans l’émission d’Oprah Winfrey pour plus d’explications sur ce sujet… ou pas.
"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas." Geronimo

Avatar du membre
Patrick_NL
Animateur
Animateur
Messages : 18253
Enregistré le : 27 novembre 2009 16:35
Localisation : Hoorn, Pays Bas
Genre :

Re: Et si on nettoyait le Général du TDF ?

Message par Patrick_NL » 12 janvier 2013 10:10

AFP - Lance Armstrong prévoit bien de faire des aveux de dopage lors de son entretien télévisé avec l'animatrice Oprah Winfrey, qui sera enregistré lundi à Austin (Texas), mais il ne devrait pas entrer dans les détails de son système, indiquait vendredi USA Today sur son site internet.

Selon USA Today, qui utilise une source anonyme, l'ancien cycliste américain va concéder pour la première fois, lors de cette émission qui sera diffusée jeudi à la télévision et sur internet, qu'il s'est dopé durant sa carrière, ce qu'il a jusqu'ici toujours fermement nié, sans pour autant détailler ses méthodes ou citer les personnes qui ont pu l'aider.

Le Texan de 41 ans est acculé depuis qu'il a été déchu de ses sept titres au Tour de France (1999-2005) et radié à vie, cet automne, après la publication d'un dossier de l'Agence américaine antidopage (Usada) qui l'accusant d'avoir contribué à la mise en place du "programme de dopage le plus sophistiqué jamais vu dans l'histoire du sport" au sein de l'équipe US Postal.

Jamais officiellement contrôlé positif, le champion du monde 1993, un des très rares titres qu'il a pu garder, est tombé à cause essentiellement des témoignages d'une dizaine de ses ex-coéquipiers.

Depuis les sanctions de la justice sportive, Armstrong a perdu la plus part de ses sponsors et a dû couper les ponts avec Livestrong, la Fondation de lutte contre le cancer qu'il avait créée en 1997 après avoir vaincu la maladie et pour laquelle il aurait levé environ 500 millions de dollars (340 millions d'euros).

Le New York Times avait indiqué la semaine dernière qu'Armstrong cherchait à faire des aveux afin d'obtenir une révision de sa radiation à vie et qu'il avait pour cela rencontrer le patron de l'Usada, Travis Tygart, qu'il accusait il y a peu encore de mener contre lui une "chasse aux sorcières".

La possibilité d'aveux de la part d'Armstrong s'est sérieusement précisée lorsque la chaîne d'Oprah Winfrey (OWN) a annoncé mardi qu'elle diffuserait le 17 janvier un face à face enregistré mais "sans concession" entre la reine de l'audimat aux Etats-Unis et l'ancien champion cycliste.

Le camp Armstrong n'a officiellement confirmé aucune des informations parues dans la presse ces derniers jours sur un possible passage aux aveux.
"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas." Geronimo

Répondre

Retourner vers « CYCLISME / VTT / MOTO »