la PAC ne veut plus apporter son soutien au PEAD

Répondre
Avatar du membre
tisiphoné
Administrateur
Administrateur
Messages : 124427
Enregistré le : 19 septembre 2007 21:53
Localisation : heavens above
Genre :
Contact :

la PAC ne veut plus apporter son soutien au PEAD

Message par tisiphoné » 23 octobre 2011 05:45

Les grandes associations caritatives françaises ont appelé les dirigeants européens à sauver le financement de l'aide alimentaire et à "ne pas abandonner" les 18 millions de pauvres, au lendemain d'un nouveau rendez-vous raté des ministres de l'Agriculture.

Sans un déblocage rapide de la situation, "une catastrophe humanitaire" menace l'Union européenne dès 2012, ont de nouveau alerté les Restos du cœur, La Croix-Rouge, la Fédération des banques alimentaires et le Secours populaire.
"Les problèmes de carences alimentaires et de déséquilibre nutritionnel risquent de réapparaître en Europe pour la première fois depuis l'après-guerre", a prévenu Olivier Berthe, président des Restos du cœur.

Un avenir en sursis
Créé en 1987, le Programme européen d'aide aux plus démunis (PEAD) permet de financer, sur le budget de la Politique agricole commune (Pac), l'aide alimentaire de 18 millions d'Européens pauvres dans 19 des 27 États membres. Mais son avenir est en sursis. Suite à une décision de la Cour de justice européenne, la Commission européenne avait annoncé, en juin, une baisse de 80 % de son financement pour 2012, à 113 M€ contre 480 millions prévus initialement. Il risque même de disparaître en 2013.
Après plusieurs rencontres pour tenter de résoudre cette crise, les ministres de l'Agriculture n'ont une fois de plus pas pu se mettre d'accord jeudi, à Luxembourg : six Etats (Allemagne, Suède, Royaume-Uni, Danemark, République tchèque et Pays-Bas) ont bloqué le maintien du PEAD, considérant que son financement ne devait plus relever de la Pac, mais de budgets sociaux gérés par chaque État. "Sauf nouvelle décision, le PEAD sera donc bel et bien amputé de 80 % en 2012", redoute Didier Piard, responsable de l'action sociale de La Croix-Rouge.

Un ministre "déterminé à ne pas les laisser tomber"
Après ce nouvel échec, les quatre grandes associations françaises bénéficiaires du PEAD en ont pour la première fois appelé aux "chefs d'Etat et de gouvernement européens" pour qu'ils "n'abandonnent pas les plus pauvres". En France, troisième pays bénéficiaire des fonds européens derrière l'Italie et la Pologne, le PEAD représente de 23 % à 55 % des denrées collectées par les associations. Sur l'ensemble de l'année, 130 millions de repas sur les 440 millions actuellement distribués pourraient ne plus l'être. Bruno Le Maire, ministre de l'Agriculture, a souligné que le gouvernement est "déterminé à ne pas (les) laisser tomber".

Rananen
Posteur DIVIN
Posteur DIVIN
Messages : 15071
Enregistré le : 15 septembre 2007 23:33
Genre :

Re: la PAC ne veut plus apporter son soutien au PEAD

Message par Rananen » 23 octobre 2011 08:50

j espère que les association comprendront que ce n est plus de la nourriture qu il faut distribuer au pauvre mais des armes pour qu i renverse la racaille qui nous gouvernent .

Avatar du membre
Jarod1
Animateur
Animateur
Messages : 41523
Enregistré le : 24 avril 2008 14:05
Genre :

Re: la PAC ne veut plus apporter son soutien au PEAD

Message par Jarod1 » 24 octobre 2011 10:41

Pas de souci, le contribuable continuera à payer et tant pis pour la dette.
"disons que la chine est un pays particulier,c'est sur,tout le monde a du travail,et ceux qui ne savent rien faire au lieu d'attendre que ça passe balayent les autoroutes.
on ne sait pas trop à quoi ca sert,mais au moins,ils travaillent."

Rananen
Posteur DIVIN
Posteur DIVIN
Messages : 15071
Enregistré le : 15 septembre 2007 23:33
Genre :

Re: la PAC ne veut plus apporter son soutien au PEAD

Message par Rananen » 24 octobre 2011 19:57

Jarod1 a écrit : Pas de souci, le contribuable continuera à payer et tant pis pour la dette.

tu préfère voir des mômes mourir de faim en bas de chez toi !

Avatar du membre
Jarod1
Animateur
Animateur
Messages : 41523
Enregistré le : 24 avril 2008 14:05
Genre :

Re: la PAC ne veut plus apporter son soutien au PEAD

Message par Jarod1 » 25 octobre 2011 09:31

Rananen a écrit :
tu préfère voir des mômes mourir de faim en bas de chez toi !
Personne ne meurt de faim en bas de chez moi.
"disons que la chine est un pays particulier,c'est sur,tout le monde a du travail,et ceux qui ne savent rien faire au lieu d'attendre que ça passe balayent les autoroutes.
on ne sait pas trop à quoi ca sert,mais au moins,ils travaillent."

Rananen
Posteur DIVIN
Posteur DIVIN
Messages : 15071
Enregistré le : 15 septembre 2007 23:33
Genre :

Re: la PAC ne veut plus apporter son soutien au PEAD

Message par Rananen » 26 octobre 2011 08:33

Jarod1 a écrit : Personne ne meurt de faim en bas de chez moi.

mais seulement parce qu il y a des associations et de système de solidarité , système mis a mal par cette décision !
ton égoïsme forcenée finira pas te coutez TRÈS cher , car quand les gens n ont plus rien a perdre il n ont plus de limite non plus !

Avatar du membre
dinosaure
Posteur DIVIN
Posteur DIVIN
Messages : 15007
Enregistré le : 03 novembre 2008 08:12
Localisation : RP
Genre :

Re: la PAC ne veut plus apporter son soutien au PEAD

Message par dinosaure » 26 octobre 2011 10:27

Rananen a écrit : mais seulement parce qu il y a des associations et de système de solidarité , système mis a mal par cette décision !
ton égoïsme forcenée finira pas te coutez TRÈS cher , car quand les gens n ont plus rien a perdre il n ont plus de limite non plus !
Tu essayes d'expliquer les couleurs à un aveugle de naissance ?
"L'intransigeance est la vertu des temps difficiles." - Ch. de Gaulle
"Ceux qui peuvent renoncer à une liberté essentielle pour obtenir un peu de sécurité temporaire ne méritent ni la liberté ni la sécurité." - Benjamin Franklin

Avatar du membre
Jarod1
Animateur
Animateur
Messages : 41523
Enregistré le : 24 avril 2008 14:05
Genre :

Re: la PAC ne veut plus apporter son soutien au PEAD

Message par Jarod1 » 26 octobre 2011 11:38

Mais arrêtez de vous exciter pour rien, tout ce que je dis c'est que le contribuable français se substituera au contribuable européen.

Et qu'il n'y aura toujours pas de famine en France. :XD:
"disons que la chine est un pays particulier,c'est sur,tout le monde a du travail,et ceux qui ne savent rien faire au lieu d'attendre que ça passe balayent les autoroutes.
on ne sait pas trop à quoi ca sert,mais au moins,ils travaillent."

Avatar du membre
Patrick_NL
Animateur
Animateur
Messages : 18253
Enregistré le : 27 novembre 2009 15:35
Localisation : Hoorn, Pays Bas
Genre :

Re: la PAC ne veut plus apporter son soutien au PEAD

Message par Patrick_NL » 14 novembre 2011 13:45

BRUXELLES - L'aide aux plus pauvres dans l'Union européenne, qui menaçait d'être bloquée en raison de divergences entre pays, devrait pouvoir finalement être maintenue au cours des deux prochaines années, a indiqué lundi la ministre allemande de l'Agriculture, Ilse Aigner.

Nous avons signalé (notre volonté d'accepter) de possibles compromis, a-t-elle déclaré à Bruxelles. Nous serions prêts à une solution de transition pour les deux prochaines années, a-t-elle ajouté. Le soutien de l'Allemagne était crucial pour permettre un déblocage.

Le maintien de cette aide aux banques alimentaires et soupes populaires en Europe était jusqu'ici remis en cause par six Etats de l'Union européenne réunissant ensemble une minorité de blocage, l'Allemagne, la Suède, le Royaume-Uni, le Danemark, la République tchèque et les Pays-Bas.

Ils s'opposent à ce que les fonds alloués au titre du Programme européen d'aide aux démunis (PEAD), tirés du budget agricole, soient utilisés à des fins de politique sociale.

Avec le soutien de l'Allemagne la minorité de blocage n'existe plus. Mais Mme Aigner a souligné que sa volonté de compromis pour les deux années à venir était conditionnée à la garantie qu'aucune politique sociale ne soit financée par l'UE à partir de 2014.

L'enjeu des négociations est d'éviter dès l'an prochain une réduction drastique --de l'ordre de 80%-- de ces fonds à la suite d'un arrêt de la Cour européenne de justice. Actuellement, des centaines d'organisations caritatives d'une vingtaine d'Etats profitent de ce programme doté de 480 millions d'euros.

Les pays qui refusaient jusqu'ici s'appuient sur un arrêt de la Cour européenne de justice qui a estimé cette année que le PEAD, fondé en 1987, avait dévié de son objectif initial de redistribution des excédents agricoles, pour ne plus financer que des achats de nourriture tirés du budget de la Politique agricole commune, alors que ces achats relèveraient plutôt de la politique sociale.
"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas." Geronimo

Avatar du membre
sacamalix
Posteur DIVIN
Posteur DIVIN
Messages : 15132
Enregistré le : 17 juillet 2011 21:09
Localisation : Midi Pyrénées
Genre :

Re: la PAC ne veut plus apporter son soutien au PEAD

Message par sacamalix » 14 novembre 2011 14:03

Ah, c'est beau l'Europe des peuples des banquiers...
Il n'y absolument aucun mérite à exciter les gens. Le vrai héros c'est celui qui apaise.

La laïcité n'est pas une conviction mais le principe qui les autorise toutes, sous réserve du respect de l'ordre public.

Avatar du membre
Crapulax
Administrateur
Administrateur
Messages : 156979
Enregistré le : 15 septembre 2008 22:22
Localisation : A "Bonheur City".
Genre :

Re: la PAC ne veut plus apporter son soutien au PEAD

Message par Crapulax » 09 février 2013 09:06

Le cri d’alerte des associations caritatives françaises n’aura servi à rien. Le budget du Programme européen d’aide aux plus démunis (PEAD) va subir une baisse drastique à partir de l’an prochain. Ce n’est pas vraiment une surprise, puisque les vingt-sept réunis à Bruxelles sont en passe d’adopter un budget d'austérité pour la période 2014-2020, en baisse pour la première fois de son histoire (-3%). Presque mécaniquement, le PEAD est donc lui aussi amputé. Selon les Echos, son montant passera de 500 millions d’euros annuels à 300 millions.

Créé en 1987 pour écouler les surplus de la Politique agricole commune, le PEAD avait failli passer à la trappe en 2011, victime d’une fronde de plusieurs pays européens, Allemagne en tête. Sauvé in extremis, le programme était ardemment défendu par plusieurs associations françaises (lire leur communiqué ci-dessous). Celles-ci recevaient chaque année 72 millions d’euros, ce qui leur permettait de distribuer 130 millions de repas. «C’est une catastrophe, réagissait-on vendredi soir à la Fédération française des banques alimentaires. Cela représente 25 millions de repas en moins par an.»

Source:Libération.
Aux mains de l'Etat,la force s'appelle Droit....Aux mains de l'individu,elle se nomme le crime....
Si tu m'as pris pour un clown tu t'es trompé de Carnaval...
...La mort avant le déshonneur!

Avatar du membre
Patrick_NL
Animateur
Animateur
Messages : 18253
Enregistré le : 27 novembre 2009 15:35
Localisation : Hoorn, Pays Bas
Genre :

Re: la PAC ne veut plus apporter son soutien au PEAD

Message par Patrick_NL » 09 février 2013 14:58

En septembre 2011, il y a eu une information importante :

11 septembre 2011 :

Budget de l'UE : neuf pays entament un bras de fer contre Bruxelles.

Neuf pays européens, dont l'Allemagne, la France et le Royaume-Uni vont faire savoir lundi à la Commission que sa proposition de futur budget de l'UE (2014-20) est trop élevée face au contexte de rigueur généralisée, selon des sources diplomatiques.

"La proposition de la Commission européenne est trop élevée. Les hausses de dépenses du prochain cadre multiannuel sont nettement excessives par rapport à ce qui est requis pour une stabilisation du budget européen", indique un projet de déclaration conjointe obtenu l'AFP, qui doit être rendu public lundi.

Les ministres des Affaires européennes d'Autriche, du Danemark, d'Allemagne, de Finlande, de France, d'Italie, des Pays-Bas, de Suède et du Royaume-Uni doivent approuver ce document lors d'une rencontre lundi à Bruxelles, avant une réunion avec leurs homologues de l'ensemble de l'UE.

http://www.20minutes.fr/economie/784994 ... -bruxelles

Mais ça, c'était en septembre 2011.

Ensuite, il y a eu mai 2012, l'élection de François Hollande. Et la France a changé de camp. Après mai 2012, la France a rejoint le camp des Etats européens favorables à une augmentation du budget européen.

Enfin, il y a eu le vendredi 8 février 2013 : les chefs d'Etats et de gouvernements d'Autriche, du Danemark, d'Allemagne, de Finlande, des Pays-Bas, de Suède et du Royaume-Uni ont gagné une bataille historique.

Ils ont obtenu une baisse de 3 % du budget européen.

Et la France se retrouve dans le camp des vaincus.

Pour la période 2014-2020, le budget de l'Union Européenne sera au niveau minable de 1 % du PIB de l'Union Européenne.

Et il reste des bisounours qui croient encore à "l'Europe fédérale" ?
"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas." Geronimo

Avatar du membre
Patrick_NL
Animateur
Animateur
Messages : 18253
Enregistré le : 27 novembre 2009 15:35
Localisation : Hoorn, Pays Bas
Genre :

Re: la PAC ne veut plus apporter son soutien au PEAD

Message par Patrick_NL » 10 février 2013 13:44

"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas." Geronimo

Avatar du membre
tisiphoné
Administrateur
Administrateur
Messages : 124427
Enregistré le : 19 septembre 2007 21:53
Localisation : heavens above
Genre :
Contact :

un camouflet pour la France? un camouflet pour Hollande ?

Message par tisiphoné » 11 février 2013 08:15

Dans "Politique première" sur BFM TV, Anna Cabana, grand reporter au "Point", revient sur l'accord sur le budget européen, un camouflet pour le président.

Depuis qu'un accord a été arraché vendredi entre les Vingt-Sept sur le budget européen 2014-2020 - en baisse pour la première fois dans l'histoire de l'UE -, François Hollande essaie de convaincre qu'il ne s'agit pas d'un camouflet pour la France. Politiquement, c'est un camouflet pour lui.

Parce qu'il avait fait de l'enjeu budgétaire européen un engagement crucial de sa campagne présidentielle. Souvenez-vous : il allait lutter contre l'austérité voulue par les conservateurs européens ; il assurait que la rigueur en France serait compensée par une relance européenne à laquelle il accrochait son destin - et le nôtre... Quand on dramatise autant les enjeux, il faut être sûr de son coup. Depuis son élection, il a continué à montrer les muscles sur le sujet, et pas plus tard que mardi dernier, à Strasbourg, devant le Parlement européen. Il était martial. Il n'accepterait pas, jurait-il, la baisse du budget voulue par les Britanniques : "Il faudra raisonner les pays européens qui veulent aller au-delà de ce qui est raisonnable dans les coupes", assénait-il. Et toutes ces rodomontades pour quoi ? Pour laisser les conservateurs faire le "mauvais budget" contre lequel il promettait de se battre.

Est-ce qu'il pouvait faire autrement ?


"La politique, c'est l'art de ne jamais avoir à dire : On a tout essayé." Ce n'est pas moi qui le dis, c'est un député PS qui s'affirme déçu par le "renoncement social libéral" de Hollande - ils sont nombreux dans les rangs de la majorité à confier, en off, leur désappointement. Après avoir fait Musclor, Hollande campe Monsieur-j'ai-fait-de-mon-mieux, Monsieur-ça-aurait-pu-être-pire. Vendredi à Bruxelles, pendant que Cameron expliquait triomphalement à la presse que "les Pays-Bas, la Suède, la Finlande et Angela étaient à (s)es côtés" (sic), François Hollande faisait de son mieux pour convaincre qu'il avait tenu ses grands objectifs en faveur de la croissance et de la politique agricole commune. Il a juré que c'était "un bon compromis". Depuis, à sa suite, tous les ministres viennent devant les micros avec les mêmes éléments de langage - et le même embarras. Ainsi de Laurent Fabius, hier soir, sur BFM TV : "Je reconnais le premier que cet accord n'est pas ce que nous souhaitions. Nous voulions un meilleur budget, mais il faut faire un compromis. (...) M. Cameron avait dit je ne monterai jamais au-dessus de 885 milliards, l'accord est à 908 milliards, c'est-à-dire qu'il a concédé 23 milliards. Les Français avaient dit 930, c'est 908, c'est-à-dire que nous avons concédé 22 milliards." Voyez à quel tour de passe-passe comptable Hollande et Fabius en sont réduits pour sauver la face. Mais ça ne convainc personne.

Vous n'exagérez pas un peu ?


Je ne vais même pas parler de l'UMP, qui tient évidemment là une occasion rêvée d'accabler Hollande. Non, je vais prendre un seul exemple, celui d'un Européen incontesté et incontestable qui ne dit que du bien de François Hollande depuis des mois : François Bayrou. Eh bien, hier, sur Radio J, le président du MoDem a déclaré : "C'est une déception à l'égard d'une Europe dont le budget traduit le manque d'ambition." Si même celui qui aurait aimé être le prochain Premier ministre de Hollande dit que c'est une "déception", alors...

Avatar du membre
Patrick_NL
Animateur
Animateur
Messages : 18253
Enregistré le : 27 novembre 2009 15:35
Localisation : Hoorn, Pays Bas
Genre :

Re: la PAC ne veut plus apporter son soutien au PEAD

Message par Patrick_NL » 11 février 2013 08:30

Le budget n'est pas encore adopte par le parlement il est donc trop tot pour que Cameron and co crient victoire.
"Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas." Geronimo

Répondre

Retourner vers « POLITIQUE 2010-2011 »